La luminothérapie, une médecine douce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La luminothérapie, une médecine douce

Message par Admin le Ven 30 Jan - 12:32

En perte d’équilibre de l’énergie vitale, la luminothérapie agit et fonctionne depuis  l’Antiquité. Elle se focalise sur l’utilisation de la lumière non seulement pour prévenir mais aussi pour guérir et améliorer la santé.
Définition
Faisant partie de la Photothérapie, la Luminothérapie est une technique  qui consiste à s’exposer  aux rayons d’une lampe médicale, imitant ceux du soleil,  pour des fins thérapeutiques. Cette thérapie est prescrite par les médecins afin de traiter particulièrement les symptômes liés au déséquilibre hormonal, à la dépression et à la fatigue.
Principes de la thérapie par la lumière
La luminothérapie a pour objectif d’harmoniser l’énergie vitale troublée par le manque de sommeil,  le changement de saison et la fatigue chronique. Comme son nom l’indique, la thérapie a pour principe de diffuser une lumière artificielle blanche sur le corps et le visage. Cette lumière agit sur les cellules du corps et permet aux hormones de se synchroniser afin de rétablir le rythme normal de l’horloge biologique.
Dans le cas contraire, l’organisme envoie un taux élevé de l’hormone du sommeil, la mélatonine. Ce taux surélevé provoque une certaine gêne non seulement sur le sommeil mais sur l’ensemble de l’organisme. Ce déséquilibre a pour conséquences de confondre le jour et la nuit et d’être dans un état de somnolence pendant toute une journée.
Suite à ces troubles, l’humeur change et le corps est fatigué. Grâce à la lumière blanche pendant la luminothérapie, l’hormone de l’humeur appelée Sérotonine est sécrétée. De ce fait, cette hormone ordonne au cerveau  de changer d’humeur et de retrouver dès lors le règlement normal de l’énergie vitale.
Retrouver l’équilibre de l’horloge biologique
Lorsqu’un individu est en voyage et se met en face d’un décalage horaire, il subit automatiquement un désordre de « l’horloge biologique ». Ce désordre se manifeste par une perte de détection du jour et de la nuit.
La luminothérapie entre en jeu pour éviter cette perte d’équilibre de l’heure journalière. En s’exposant sur la lumière blanche, l’individu reçoit des signaux transférés vers le cerveau qui éveille le système nerveux. Cet éveil élimine l’insomnie et aide l’individu à différencier l’heure du jour et de la nuit.
La luminothérapie contre la dépression saisonnière
En s’approchant de la saison hivernale, il est logique que la clarté du jour diminue. Le soleil se couche tôt et se lève tard. Ce changement provoque chez nombreux êtres humains une certaine dépression. Cette dernière se traduit par une mauvaise humeur fréquente, une fatigue régulière et une envie exagérée de dormir.
Avec la luminothérapie, l’individu se place devant la lumière de la lampe et obtient l’effet des rayons sur la peau, le visage et le corps. Désormais, cette humeur saisonnière provoquant une dépression est atténuée graduellement. En conséquence, les rayons comblent le manque de lumière provoqué par la saison hivernale. Même si la lumière naturelle du soleil n’est plus suffisante, les lampes médicales utilisées en luminothérapie sont aptes à procurer les mêmes  effets que celle du soleil.
Soigner les problèmes de sommeil
En plus de ces troubles de l’horloge biologique et de cette dépression saisonnière s’ajoutent les problèmes de sommeil. D’ailleurs, ce syndrome est la conséquence principale de ces désordres. L’individu ne contrôle plus son manque de sommeil puisque son système nerveux ne reçoit plus de signaux qui éveillent et excitent le cerveau. L’individu ressent alors une impression de sommeil à toutes heures. Et le matin, cet individu ne se réveille « pas du bon pied ». Il a du mal à se réveiller et son corps ne retrouve pas un état normal.
La thérapie de la lumière empêche cet état dérangeant en attaquant directement les yeux. Une fois que l’individu se trouve devant la lampe médicale, l’œil perçoit des « appels électriques » qui stimulent les neurones afin de « réveiller » d’abord le cerveau et ensuite l’ensemble de l’organisme.
Prévenir la fatigue
A cause du manque de sommeil, de la dépression et du dérèglement de l’horloge biologique, l’individu se trouve momentanément dans un état de lassitude habituelle. Cet épuisement peut entrainer une boulimie quotidienne. L’individu perçoit inconsciemment une envie de manger associée à l’épuisement. Malgré la boulimie, son corps ne lutte pas contre la fatigue. Au contraire, il se sent de plus en plus affaibli et languissant, incapable d’accomplir ses tâches quotidiennes.
Les rayons artificiels de la lumière blanche en luminothérapie provoquent chez l’individu une stimulation du cerveau. Ce dernier ordonne au métabolisme de diminuer la sécrétion de mélatonine. Puisque cette hormone diminue progressivement, le corps ne se trouve plus dans un manque de sommeil. Il s’éveille peu à peu et la fatigue s’éloigne constamment.
Les lampes médicales  et le simulateur d’aube en luminothérapie
La luminothérapie se réalise avec l’aide de diverses lampes médicales mais aussi un appareil appelé le simulateur d’aube.
Les lampes de différentes marques sont réputées pour apporter une lumière suffisante remplaçant celle du soleil surtout pendant la saison hivernale. Elles n’émettent pas d’UV ni de rayon laser.  La luminosité est mesurée en lux et la mesure adéquate est à 10.000 lux. Cette lumière vive est supportable pour la peau du visage et du corps.
Le simulateur d’aube, par contre, est un appareil spécial qui donne une luminosité assez faible par rapport à la lampe médicale. Installé dans une chambre à coucher, il simule progressivement la levée du jour. Son utilisation se manifeste donc par une émission de lumière pareille à la lumière du soleil à l’aube.  

Conseils d’utilisation des lampes
Pour avoir un effet efficace de la lampe médicale, vous devez vous placer à une distance de 40 à 50 cm de la source lumineuse. Cette lampe est à utiliser le matin, pendant une durée de 30 minutes maximum. Si vous voulez augmenter votre durée d’exposition à deux heures maximum, il faudra se placer à 70 cm de la lampe.
Le simulateur d’aube est conseillé pour la dépression hivernale et l’insomnie puisque sa lumière n’attaque pas directement les yeux. Le réveil n’est donc pas brutal. Le corps sort doucement du sommeil et s’adapte normalement à la lumière de l’appareil. D’où son second nom de « réveille-matin ». Son utilisateur règle lui même la valeur de la luminosité de l’appareil à son convenance.
Que ce soit pour le simulateur d’aube ou la lampe médicale, n’oubliez pas de choisir la bonne marque et de demander les appareils en norme CE auprès des revendeurs.

Admin
Admin

Messages : 19
Date d'inscription : 14/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://madagascar-travel.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum